Bereits Kunde? Jetzt einloggen.
Lesezeit ca. 8 Min.

Dans le secret des prix littéraires


Écoute - epaper ⋅ Ausgabe 11/2018 vom 24.10.2018

Die Franzosen lieben Bücher und Literaturpreise. Auch die Autoren und Verleger lieben Literaturpreise. Warum und was es mit diesen Preisen auf sich hat, das erfahren Sie hier.


SOCIÉTÉ

MOYEN

Ils s’appellent Goncourt, Renaudot, Grand prix du roman de l’Académie française, mais aussi Femina, Interallié, Médicis0…Certains sont décernés en automne et d’autres, comme celui du magazineElle ou de la radio France Inter, au printemps. Leur nombre (2000!) est si élevé qu’il est impossible ici d’en faire la liste exhaustive. Ils dopent les ventes de livres et surtout, ils font lire. Alors, forcément, ils sont ...

Artikelbild für den Artikel "Dans le secret des prix littéraires" aus der Ausgabe 11/2018 von Écoute. Dieses epaper sofort kaufen oder online lesen mit der Zeitschriften-Flatrate United Kiosk NEWS.

Bildquelle: Écoute, Ausgabe 11/2018

Weiterlesen
epaper-Einzelheft 8,99€
NEWS 14 Tage gratis testen
Bereits gekauft?Anmelden & Lesen
Leseprobe: Abdruck mit freundlicher Genehmigung von Écoute. Alle Rechte vorbehalten.

Mehr aus dieser Ausgabe

Titelbild der Ausgabe 11/2018 von La honte à Montreuil. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
La honte à Montreuil
Titelbild der Ausgabe 11/2018 von MARC NAMBLARD. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
MARC NAMBLARD
Titelbild der Ausgabe 11/2018 von Jane Birkin. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
Jane Birkin
Titelbild der Ausgabe 11/2018 von NOS VILLAGES PRÉFÉRÉS. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
NOS VILLAGES PRÉFÉRÉS
Titelbild der Ausgabe 11/2018 von La photo de classe. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
La photo de classe
Titelbild der Ausgabe 11/2018 von PARIS SECRET. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
PARIS SECRET
Vorheriger Artikel
PARIS SECRET
aus dieser Ausgabe
Nächster Artikel Philippe Boucly
aus dieser Ausgabe

Ils s’appellent Goncourt, Renaudot, Grand prix du roman de l’Académie française, mais aussi Femina, Interallié, Médicis0…Certains sont décernés en automne et d’autres, comme celui du magazineElle ou de la radio France Inter, au printemps. Leur nombre (2000!) est si élevé qu’il est impossible ici d’en faire la liste exhaustive. Ils dopent les ventes de livres et surtout, ils font lire. Alors, forcément, ils sont convoités par les écrivains mais aussi par les éditeurs et les libraires. De quoi s’agit-il? Des prix littéraires.

Éric Vuillard, lauréat du Goncourt 2017 pourL’Ordre du jour , à la fenêtre du restaurant Drouan t


Le Panthéon littéraire
Mais pourquoi récompenser chaque année un roman, une nouvelle, un roman des lycéens, un meilleur premier roman, une biographie, un recueil de poésiesԵ? Sylvie Ducas, chercheuse et auteure deLa littérature à quel(s) prix? , considère que « la littérature fait partie de notre identité culturelle, qu’elle a une valeur spécifique en France ». Elle ajoute: « On est le pays du Panthéon littéraire, des grands hommes. Et dans les grands hommes, il y a les grands écrivains. » En France, de la même façon qu’on peut discuter pendant des heures du bouquet d’un vin ou de la saveur d’un mets, on se réunit pour débattre des livres et désigner le meilleur.

Connivences secrètes?
On reproche souvent aux membres des jurys de toujours primer les mêmes maisons d’édition. Gallimard, Grasset et Le Seuil, que les observateurs appellent avec ironie « Galligrasseuil », sont régulièrement couronnées. Au détriment des autres. La maison d’édition la plus primée est Gallimard. Elle est récompensée quasiment tous les ans depuis un siècle: 168 prix au total, dont 38 Goncourt, 30 Grand prix de l’Académie française, 29 Femina, 20 Renaudot et 17 Interallié. Grasset et Le Seuil arrivent également en tête de liste, juste derrière Gallimard. Un hasard? Un signe de qualité de la ligne éditoriale? Ou des accointances secrètes? Certains penchent pour la dernière explication… Pendant longtemps, certains membres des jurys travaillaient aussi dans des maisons d’édition et ne manquaient pas de favoriser leurs poulains. Pour remédier à cela, l’académie Goncourt interdit désormais le cumul de ces poste

le recueil
[ʀəkoej], die Sammlung

la chercheuse ,
die Forscherin

faire partie de
, gehören zu

la saveur ,
der Geschmack

le mets
[mɛ], das Gericht

débattre de ,
diskutieren über

désigner ,
nominieren

la connivence secrète
, das geheime Einverständnis

reprocher à ,
vorwerfen

primer ,
prämieren

la maison d’édition
, der Verlag

au détriment de
, zum Nachteil von

l’accointance
[lakwts](f) , die Beziehung

pencher pour
, neigen zu

le poulain
, der Schützling

remédier à
, abhelfen

désormais
[dezOʀmɛ], von nun an

La naissance des prix populaires
Face à la critique de prix émis sous influence, on a assisté, dans les années 1970, à la création de prix populaires. Les jurys de ces derniers sont composés d’amateurs ou de personnes travaillant dans les médias (journaux, radios ou chaînes de télévision). On a ainsi vu naître les prixElle ,Le Monde , RTL, France Inter, France 2… À ceux-là sont venus s’ajouter les prix des libraires, des bibliothécaires ou encore du jeune public. Bref, il y en a pour tous les goûts!

Le Goncourt, véritable graal
C’est le premier prix, le plus ancien et le plus convoité. Il a été créé en 1903 par Edmond et Jules de Goncourt, des frères eux-mêmes écrivains. Dans son testament, rédigé en 1892, Edmond lègue sa fortune à la littérature française. Pour les deux frères, un écrivain doit pouvoir se consacrer à sa tâche sans devoir se soucier des problèmes matériels et financiers. Avec ce prix, l’idée première est donc de donner de l’argent à l’écrivain et de le protéger ainsi de tout souci pécuniaire. Une forme de mécénat, en fait.Les temps ont bien changé. À l’heure actuelle, l’académie Goncourt se contente de faire un chèque de 10 euros au lauréat! Mais avoir le Goncourt, c’est le graal. Avec lui, le succès d’un roman est assuré. Huit semaines après l’obtention d’un Goncourt, le livre rapporte trois millions d’euros à sa maison d’édition. Ajoutons à cela les éditions en livre de poche, les clubs de livres, et les traductions en langues étrangères

Comment est attribué le Goncourt?
Chaque année, début novembre, les dix membres du jury de l’académie Goncourt décernent le prix du meilleur roman. Parmi ces derniers, on retrouve les écrivains Bernard Pivot, président du jury depuis 2004, Tahar Ben Jelloun, Éric-Emmanuel Schmitt et, depuis 2016, Virginie Despentes. Au total, on dénombre trois femmes et sept hommes. La sélection du lauréat est rude. Sur les plus de 500 livres parus à la rentrée littéraire, un seul sera élu. Goncourt, le livre rapporte trois millions d’euros à sa maison d’édition. Ajoutons à cela les éditions en livre de poche, les clubs de livres, et les traductions en langues étrangères.

rédigé,e
, verfasst

léguer
[lege], vermachen

la tâche ,
die Aufgabe

se soucier de ,
sich kümmern um

l’idée (f) première
[pʀəmjɛʀ], die erste Überlegung

protéger de ,
bewahren vor

le souci ,
die Sorge

à l’heure actuelle
, heutzutage

le lauréat
[loʀea], der Preisträger

l’obtention
[lOptsj](f) , der Erhalt

Ci-dessus: Philippe Tesson, président du jury du prix Interallié, en train d’annoncer le lauréat 2017, Jean-René Van der Plaetsen pour son romanLa Nostalgie de l’honneur

Ci-contre: Les fameux livres au bandeau rouge qui attirent tant l’attention en librairie…

rapporter
, einbringen

dénombrer
, zählen

rude ,
hart

Comment est attribué le Goncourt?
Chaque année, début novembre, les dix membres du jury de l’académie Goncourt décernent le prix du meilleur roman. Parmi ces derniers, on retrouve les écrivains Bernard Pivot, président du jury depuis 2004, Tahar Ben Jelloun, Éric-Emmanuel Schmitt et, depuis 2016, Virginie Despentes. Au total, on dénombre trois femmes et sept hommes. La sélection du lauréat est rude. Sur les plus de 500 livres parus à la rentrée littéraire, un seul sera élu.

La cérémonie de remise du prix Goncourt a lieu sous les portraits des frères Goncourt, toujours au même endroit, au premier étage du restaurant Drouant, dans le 2e arrondissement de Paris, près de l’opéra Garnier. Le premier mardi de chaque mois, les membres s’y réunissent pour partager un repas et converser sur les livres en sélection. Chaque membre a son couvert et son numéro.

On a reproché à l’académie Goncourt d’être passée à côté de grands auteurs. Ainsi, Apollinaire, Colette, Céline, mais aussi Gide, Sartre, Camus, Yourcenar, Sagan, Butor ou encore Le Clézio n’ont jamais reçu le prestigieux prix. Pour le romancier François Nourissier, ne pas avoir récompensé Louis-Ferdinand Céline pour sonVoyage au bout de la nuit (paru en 1932) aura été « le scandale des Goncourt ».

Et le champion des prix littéraires est…
Une championne! Toutes catégories confondues, l’auteure la plus primée en France est l’écrivaine franco-canadienne Nancy Huston. Au cours de sa carrière, elle a décroché quatre prix littéraires français: le Goncourt des lycéens (1996), le prix France Inter (1997), le Grand prix des lectrices deElle (1999), et le Femina (2006).

Parmi les anecdotes étranges, il est déjà arrivé qu’un écrivain soit couronné plusieurs fois par le même prix. Ce fut le cas de Romain Gary. Il a remporté deux fois le Goncourt, alors que ce dernier ne peut être attribué qu’une seule et unique fois à un auteur. En 1956 avecLes Racines du ciel , et en 1975 avecLa Vie devant soi … mais sous le pseudonyme d’Émile Ajar. Un joli pied-de-nez à l’institution Goncourt. Car la supercherie n’a été découverte qu’à la mort de l’écrivain, en 1980. Fait très rare, il est aussi arrivé qu’un auteur décroche trois prix la même année. En 1995, Andreï Makine a ainsi cumulé le Médicis, le Goncourt et le Goncourt des lycéens avecLe Testament français .

Les prix littéraires font lire
On l’a vu, un livre primé fait exploser les ventes. Et les professionnels s’en félicitent. Mais les enseignants reconnaissent un deuxième effet positi& les prix font lire. Ils créent un évènement, un instant certes commercial mais aussi culturel. Face aux jeux vidéo, à la télévision et à la radio, le livre continue d’exister. Toutefois, les détracteurs des prix critiquent une sur-médiatisation de certains livres, essentiellement les primés, au détriment d’autres oeuvres dont personne ne parle et pourtant de qualité. C’est vrai, les prix littéraires récompensent souvent un livre accessible, grand public, qui plaira au plus grand nombre. Mais, après tout, que jeunes, retraités, actifs et chômeurs soient réunis autour de best-sellers, qui s’en plaint vraiment?

QUELQUES LAURÉATS

Michel Houellebecq Prix Goncourt 2010 pourLa Carte et le territoire

Lydie Salvayre Prix Hermès du premier roman 1990 pourLa Déclaration Prix Goncourt 2014 pourPas pleurer

Marie NDiaye

Prix Femina 2001 pourRosie Carpe Prix Goncourt 2009 pourTrois Femmes puissantes

Delphine de Vigan

Prix Renaudot 2015 pourD’après une histoire vraie

la remise
[ʀəmiz], die Verleihung

converser
[kvɛʀse], sich unterhalten

le couvert
[kuvɛʀ], das Gedeck

tout,e …confondu,e
, alle … zusammengenommen

décrocher
, bekommen

remporter
, gewinnen

le pied-de-nez
[pjedne], der Streich

la supercherie
[sypɛʀSəʀi], der Schwindel

se féliciter de qc ,
sich zu etw.beglückwünschen

l’enseignant (m)
, der Lehrer

reconnaître
, erkennen

certes
[sɛʀt], zwar

le détracteur
, der Kritiker

accessible
[aksesibl], verständlich

grand public ,
für das breite Publikum

le retraité ,
der Rentner

le chômeur ,
der Arbeitslose

se plaindre de qc ,
sich über etw.beklagen


Foto: Sophie Bassouls/Sygma via Getty Images

Fotos: Alain Le Bot/Photononstop, Stéphane de Sakutin/AFP/Getty images (2)

Fotos: Denis, D.Allard (2), Thierry Dudoit/EXPRESS/REA/laif (4)