Bereits Kunde? Jetzt einloggen.
Lesezeit ca. 6 Min.

IL S’APPELAIT JACQUES BREL: PORTRAIT: s’appelait: Jacques Brel


Écoute - epaper ⋅ Ausgabe 10/2018 vom 26.09.2018

»Ne me quitte pas«, »Amsterdam«, »Le plat pays« – das sind die Titel der bekanntesten Lieder des unvergessenen belgischen Sängers. 40 Jahre nach seinem Tod befasst sich unser Autor mit dem Lebensweg des Provokateurs und Nonkonformisten.


MOYEN

Le 16 mai 1967, Jacques Brel prend congé de son public, définitivement. C’est à Roubaix, dans le Nord de la France, où il avait débuté, qu’il donne son dernier concert. Des adieux, quelle drôle d’idée pour un chanteur qui n’a pas 40 ans, en pleine gloire après 13 années de scène! Pourtant, Jacques Brel tiendra parole. L’artiste se tournera vers la comédie musicale et ...

Artikelbild für den Artikel "IL S’APPELAIT JACQUES BREL: PORTRAIT: s’appelait: Jacques Brel" aus der Ausgabe 10/2018 von Écoute. Dieses epaper sofort kaufen oder online lesen mit der Zeitschriften-Flatrate United Kiosk NEWS.

Bildquelle: Écoute, Ausgabe 10/2018

Weiterlesen
epaper-Einzelheft 8,99€
NEWS 14 Tage gratis testen
Bereits gekauft?Anmelden & Lesen
Leseprobe: Abdruck mit freundlicher Genehmigung von Écoute. Alle Rechte vorbehalten.

Mehr aus dieser Ausgabe

Titelbild der Ausgabe 10/2018 von ÉDITORIAL: Magazine de légende. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
ÉDITORIAL: Magazine de légende
Titelbild der Ausgabe 10/2018 von PETITES NOUVELLES: PERSONNALITÉ DU MOIS: LE SCHTROUMPF. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
PETITES NOUVELLES: PERSONNALITÉ DU MOIS: LE SCHTROUMPF
Titelbild der Ausgabe 10/2018 von QUE DEVIENT…: Line Renaud. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
QUE DEVIENT…: Line Renaud
Titelbild der Ausgabe 10/2018 von BROCÉLIANDE, TERRE DE LÉGENDES: VOYAGE: BROCÉLIANDE terre de légendes. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
BROCÉLIANDE, TERRE DE LÉGENDES: VOYAGE: BROCÉLIANDE terre de légendes
Titelbild der Ausgabe 10/2018 von VOYAGE: PARCOURS À TRAVERS LE PAYS DE BROCÉLIANDE. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
VOYAGE: PARCOURS À TRAVERS LE PAYS DE BROCÉLIANDE
Titelbild der Ausgabe 10/2018 von CHRONIQUE D’UNE PARISIENNE: Hallo…ween!. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
CHRONIQUE D’UNE PARISIENNE: Hallo…ween!
Vorheriger Artikel
PARIS SECRET: PARIS SECRET
aus dieser Ausgabe
Nächster Artikel FRANCO-ALLEMAND: MONIQUE BERNARD
aus dieser Ausgabe

... le cinéma avant de partir vivre aux îles Marquises, dans le Pacifique, si loin de sa mer du Nord. Une trajectoire surprenante à l’image de cet homme insaisissable.


♫ Mon enfance passa de grisailles en silences.♫
MON ENFANCE


Quand l’« abbé » devient grand

Le jeune artiste mène une vie de bohème. Il habite dans une petite chambre d’hôtel et écume les cabarets parisiens. Les Trois baudets, L’Échelle de Jacob, Patachou… Certaines nuits, il en enchaîne même cinq ou six. Pour gagner sa vie, il fait la plonge chezGeneviève . Il rencontre Charles Aznavour, Juliette Gréco et son mari Gérard Jouannest, qui deviendra son pianiste et compositeur. Mais les chansons de Brel ne sont pas dans l’air du temps. Il parle de charité, de fraternité, d’amour. Des chansons de boy scout! Georges Brassens le surnomme « l’abbé Brel ».

Pourtant, Jacques s’accroche. Il écoute les conseils, partage l’affiche avec d’autres artistes, et part en tournée. C’est le début d’une vie de nomade, d’hôtels en salles de concert. Brel voyage, écrit, noue des relations amoureuses… en marge de sa vie de famille (sa femme accouchera de trois filles). Jacques trouve son style et son public. En 1959, il est en tête d’affiche à Bobino. Ses succès sont sur toutes les lèvres:Ne me quitte pas , écrit après sa séparation avec sa maîtresse Suzanne Gabriello,La Valse à mille temps . En 1961, c’est la consécration: il chante en vedette à l’Olympia. Ses chansonsLe Plat Pays, Les Vieux, Ces Gens-là, Jef, La Chanson de Jacky, Mathilde deviennent des succès populaires. N’oublions pasAmsterdam , sans doute la plus célèbre. Bizarrement, cette chanson n’a jamais été enregistrée sur disque. On y retrouve pourtant tout l’art du chanteur belge: une écriture prosaïque, riche en images et en mots salés, et une progression en crescendo. Mais c’est sur scène que le talent de Brel explose véritablement. Le chanteur incarne avec passion ses personnages d’hommes naïfs et blessés, trompés, malheureux. Le public adopte ce grand échalas qui semble jouer sa vie sur les planches.

Sur la scène de l’Olympia à Paris en 1965, deux ans avant la fin de sa carrière de chanteur


♫ Heureux les amants que nous sommes / Et qui demain loin l’un de l’autre / S’aimeront, s’aimeront / Par-dessus les hommes. ♫
HEUREUX

Bières et concerts

Tandis qu’à Bruxelles, Miche élève leurs filles, Jacques sillonne les routes de France. Ce marathonien de la chanson fait plus de 300 concerts dans l’année! Brel est heureux dans le mouvement. Il écrit partout. Après le concert, il emmène ses musiciens dans un troquet. Bière après bière, cigarette après cigarette, il refait le monde jusqu’au bout de la nuit. Malgré la routine, il a le trac chaque soir avant d’entrer en scène. Chaque concert est un combat contre sa peur. Il en ressort épuisé, trempé de sueur, amaigri… Dès lors, faut-il s’étonner de le voir s’arrêter si jeune?

La loge du chanteur reconstituée, au sein de la Fondation Jacques-Brel de Bruxelles


♫ Il y a deux sortes de gens / Il y a les vivants / Et moi je suis en mer. ♫
L’OSTENDAISE


T’AS VOULU VOIR VESOUL

En juillet 1960, Brel est en pleine tournée. Il passe la nuit à La Bonne Auberge, à Vesoul (Haute-Saône). Après une soirée sûrement joyeuse, le chanteur promet aux patrons d’évoquer Vesoul dans une de ses futures chansons. Huit ans plus tard, c’est chose faite. Enregistrée en seulement deux prises,Vesoul est une drôle de valse rapide, conduite par l’accordéon virevoltant de Marcel Azzola. Impossible d’oublier cette rengaine: « T’as voulu voir Vierzon et on a vu Vierzon / T’as voulu voir Vesoul et on a vu Vesoul […] / J’ai voulu voir ta soeur et on a vu ta mère, comme toujours… » Les paroles de la chanson sont ironiques à plus d’un titre: qui, en effet, aurait l’idée de vouloir visiter une souspréfecture de province? Mais la chanson est un tel succès qu’elle offre une notoriété inespérée à la petite ville de Vesoul. La municipalité en profite pour baptiser une place et un collège du nom de Jacques Brel. Un buste du chanteur trône également dans le hall du théâtre depuis 2016. Mieux, Vesoul organise chaque année le festival Jacques Brel consacré aux nouveaux talents de la chanson française.

Jacques Brel était titulaire d’un brevet de pilotage et d’un permis voilier.


Brel n’est pas en panne d’inspiration, il veut commencer à vivre. « Je me suis baladé beaucoup et trop rapidement. J’ai envie de recommencer mon itinéraire en prenant tout mon temps », dit-il alors. « Je pars aussi parce que je ne veux pas devenir une vieille vedette. »

Tour du monde

La seconde vie du chanteur est plus discrète. Il se tourne vers d’autres horizons, et compose d’abord une comédie musicale sur Don Quichotte,L’homme de la Mancha . Le public découvre un Brel comédien en plus d’être chanteur, et le spectacle connaît un beau succès en 1968 et 1969. Il tourne dans plusieurs films populaires, notammentL’Emmerdeur d’Édouard Molinaro, etL’Aventure c’est l’aventure de Claude Lelouch. Il réalise même deux films tournés dans sa Belgique natale:Franz , en 1971, avec la célèbre chanteuse Barbara comme actrice vedette, puisFar West , qui n’aura pas de succès. En Angleterre, on découvre l’oeuvre du chanteur grâce aux reprises de David Bowie et de Scott Walker. Mais Brel rêve d’ailleurs. Il a passé son brevet de pilote d’avion et a acheté un ketch en bois, l’« Askoy ». Il veut faire le tour du monde à la voile. Il part vers les Canaries, les Caraïbes, puis s’arrête aux Marquises, dans le Pacifique. Le chanteur est souffrant: il paie sa vie d’excès. Les médecins lui diagnostiquent un cancer du poumon gauche. Brel doit rentrer en France. Malade, diminué, il profite de ses dernières forces pour enregistrer son dernier 33 tours,Les Marquises . Un testament musical, sombre et impertinent, avec des éclats de joie. Jacques Brel meurt d’une embolie pulmonaire le 9 octobre 1978. Il laisse une oeuvre riche et l’image d’un vrai chanteur populaire. 40 ans après sa mort, ses textes se lisent encore comme des poèmes, et on fredonne ses chansons sous la douche. L’auteur deNe me quitte pas ne nous a en fait jamais quittés.


♫ Ne me quitte pas / Il faut oublier / Tout peut s’oublier / Qui s’enfuit déjà… ♫
NE ME QUITTE PAS



Foto: Botti/Gamma/Laif

Foto: Matthieu Colin/Hemispheres Images/laif