Lesezeit ca. 5 Min.
arrow_back

LA FRANCE, grande puissance maritime


Logo von Écoute
Écoute - epaper ⋅ Ausgabe 2/2022 vom 26.01.2022

MOYEN

Artikelbild für den Artikel "LA FRANCE, grande puissance maritime" aus der Ausgabe 2/2022 von Écoute. Dieses epaper sofort kaufen oder online lesen mit der Zeitschriften-Flatrate United Kiosk NEWS.

Mehr dazu finden Sie auf Écoute-Plus: www.ecoute.de/ecoute-plus

Plus grand que le territoire européen. Le domaine maritime français est le deuxième au monde, derrière celui des États-Unis. Le premier même en comptant les espaces sous-marins. Des eaux chaudes des Antilles aux eaux glacées de l’Antarctique, des atolls polynésiens aux lagons de Mayotte et de l’île de La Réunion, près de 11 millions de kilomètres carrés de mers et d’océans sont placés sous la responsabilité de la France. 20 fois la superficie de la France métropolitaine. Et cet immense espace pourrait encore s’agrandir dans les prochaines années de plus de 500 000 km 2 si les Nations unies l’acceptent.

Voisine de 30 États

Bien au-delà de sa façade maritime européenne, la France administre des territoires bordés ou entourés par tous les océans : l’Atlantique, côté américain, avec la Guyane, les Antilles et Saint-Pierre-et-Miquelon ; ...

Weiterlesen
epaper-Einzelheft 9,99€
NEWS Jetzt gratis testen
Bereits gekauft?Anmelden & Lesen
Leseprobe: Abdruck mit freundlicher Genehmigung von Écoute. Alle Rechte vorbehalten.
Lesen Sie jetzt diesen Artikel und viele weitere spannende Reportagen, Interviews, Hintergrundberichte, Kommentare und mehr aus über 1050 Magazinen und Zeitungen. Mit der Zeitschriften-Flatrate NEWS von United Kiosk können Sie nicht nur in den aktuellen Ausgaben, sondern auch in Sonderheften und im umfassenden Archiv der Titel stöbern und nach Ihren Themen und Interessensgebieten suchen. Neben der großen Auswahl und dem einfachen Zugriff auf das aktuelle Wissen der Welt profitieren Sie unter anderem von diesen fünf Vorteilen:

  • Schwerpunkt auf deutschsprachige Magazine
  • Papier sparen & Umwelt schonen
  • Nur bei uns: Leselisten (wie Playlists)
  • Zertifizierte Sicherheit
  • Freundlicher Service
Erfahren Sie hier mehr über United Kiosk NEWS.

Mehr aus dieser Ausgabe

Titelbild der Ausgabe 2/2022 von POSSESSIONS EXPLOSIVES. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
POSSESSIONS EXPLOSIVES
Titelbild der Ausgabe 2/2022 von LE GRAAL DE L’HUMOUR. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
LE GRAAL DE L’HUMOUR
Titelbild der Ausgabe 2/2022 von Versailles grelotte. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
Versailles grelotte
Titelbild der Ausgabe 2/2022 von La nouvelle cuisine. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
La nouvelle cuisine
Mehr Lesetipps
Blättern im Magazin
Lexique
Vorheriger Artikel
Lexique
MOLOTOV DE DARCO GELLERT (1968 –)
Nächster Artikel
MOLOTOV DE DARCO GELLERT (1968 –)
Mehr Lesetipps

... l’océan Indien avec La Réunion, Mayotte, les îles Éparses, autour de Madagascar et les îles proches de l’Antarctique comme les Kerguelen et les Crozet ; l’océan Pacifique avec la Polynésie, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna ou encore Clipperton.

Avec ses 22 860 km de frontières maritimes, la France est voisine de 30 États, plus que tout autre pays dans le monde. Elle est aussi en conflit à ce sujet avec quelques-uns d’entre eux, comme le Canada qui ne voit pas d’un bon œil l’appétit français autour de Saint-Pierre-et-Miquelon, si près de Terre-Neuve.

Protéger, entretenir et exploiter

Les chiffres peuvent donner le tournis (ou le mal de mer), car il ne suffit pas d’avoir tant d’espace sous sa tutelle, encore faut-il le protéger, l’entretenir ou l’exploiter. Pour cela, il faut des marins, des militaires et des scientifiques. Des navires aussi, pour explorer ou défendre les eaux de surface ou les fonds marins.

Pour l’exploration scientifique (jusqu’à 6 000 m de profondeur), la France dispose de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) – l’un des principaux organismes de recherche sur le monde marin –, d’une flotte de 18 navires dédiés à la recherche, et d’une demi-dizaine d’engins sous-marins. Ce sont les navires de l’Ifremer, comme le Marion Dufresne, qui emmènent et approvisionnent les scientifiques installés dans les îles de l’océan Indien. Ce sont ses submersibles et ses robots qui vont fouiller les grands fonds ou retrouver la boîte noire d’un avion disparu en mer, comme celle du vol Rio-Paris en 2009.

DES ESPACES BIEN DÉFINIS

Le domaine maritime comprend plusieurs zones et plusieurs niveaux de souveraineté.

• La mer territoriale s’étend jusqu’à 12 milles marins des côtes (environ 22 km). L’État y exerce la même souveraineté que sur terre. Puis vient la zone contiguë – ou voisine –, qui prolonge encore de 12 milles marins les limites, où l’État côtier exerce ses droits douaniers et fiscaux.

• La zone économique exclusive (ZEE) s’étend, elle, sur environ 370 km. L’État y est souverain pour l’exploitation des ressources et leur exploration, qu’il s’agisse du poisson ou des fonds.

Poissons, hydrocarbures et métaux rares

S’il ne s’agissait que d’étudier la vie des manchots, ce serait certainement plus facile, mais d’autres enjeux se cachent dans les fonds marins. Une part largement inexplorée, et encore moins exploitée, des ressources de la planète se trouve sous les eaux. Le domaine maritime devient donc un enjeu stratégique de plus en plus convoité.

Plusieurs États se disputent ces eaux pour la pêche, comme l’ont montré des accrochages autour des îles Anglo-Normandes entre pêcheurs français et britanniques ces derniers temps, ou la surveillance autour des îles françaises de l’océan Indien que les navires chinois avaient pris l’habitude de ratisser illégalement. Le domaine maritime français est aussi convoité pour ses promesses : les ressources des fonds marins seraient en effet immenses, notamment en hydrocarbures. La France n’en a pas encore profité, faute de moyens, mais les recherches se poursuivent. L’exploration pétrolière par l’entreprise Total au large de la Guyane a été abandonnée en 2019, car elle n’a rien donné d’intéressant.

Possessions françaises, fiches d’identité

Les possessions françaises à travers le monde ont des statuts politiques et administratifs, ainsi que des degrés d’autonomie, différents.

OCÉAN ATLANTIQUE

Guadeloupe : Ce département d’outre-mer (DOM) des Antilles compte 376 000 habitants vivant surtout du tourisme. La Soufrière est l’un des volcans les plus actifs de la région.

Guyane : Ce département est le plus vaste territoire français hors d’Europe. Il compte 294 000 habitants. La base de lancement des satellites de Kourou et la forêt amazonienne sont ses principales richesses.

Martinique : Cette île touristique des Antilles compte 355 000 habitants et un volcan actif, la montagne Pelée.

Saint-Barthélemy : Échangée à plusieurs reprises entre les rois français et suédois, Saint-Barthélemy, au nord des Antilles, compte 10 000 habitants et attire les grandes fortunes.

Saint-Martin : Partagée entre les Pays-Bas (au sud) et la France (au nord), cette île antillaise compte 35 000 Français, vivant surtout du tourisme.

Saint-Pierre-et-Miquelon : Proche de Terre-Neuve, cet archipel est très tourné vers le Canada.

OCÉAN INDIEN

Îles Éparses : Minuscules îlots (Juan de Nova, Bassas da India et Europa dans le canal du Mozambique ; les Glorieuses et Tromelin au nord-est de Madagascar) inhabités et largement méconnus, même des Français !

Mayotte : Elle est la seule île des Comores à avoir refusé l’indépendance en 1974. Ses 288 000 habitants sont donc Français. Mais une forte immigration illégale venant de l’archipel des Comores bouleverse la situation économique et sociale de cette île au nord-ouest de Madagascar.

La Réunion : Le département d’outre-mer le plus peuplé avec 858 000 habitants se trouve à l’est de Madagascar et entretient des relations importantes avec l’île Maurice.

Terres australes : Entre Madagascar et l’Australie, les îles Kerguelen, Amsterdam, Saint-Paul et Crozet sont les plus proches de l’Antarctique. Elles accueillent régulièrement des scientifiques et des militaires.

OCÉAN PACIFIQUE

Clipperton : Cet îlot de 6 km 2 , perdu dans le Pacifique nord, à 1 100 km au sud du Mexique, est inhabité. Le domaine maritime français autour de l’île s’étend sur 425 000 km .

Nouvelle-Calédonie : Cette grande terre au nord de la Nouvelle-Zélande vit surtout de l’exploitation du nickel. Ses 271 000 habitants se sont prononcés sur leur indépendance pour la troisième fois par référendum en décembre dernier.

Polynésie française : Le plus vaste territoire maritime français dans le Pacifique sud rassemble 278 000 habitants. Des essais nucléaires militaires ont eu lieu sur l’atoll de Mururoa jusqu’en 1996.

Wallis-et-Futuna : Cette collectivité constituée de trois royaumes coutumiers réunit moins de 12 000 habitants répartis sur plusieurs îles entre les Fidji et les Samoa.

D’autres profondeurs, potentiellement riches en hydrocarbures, sont à explorer ailleurs, autour de la Nouvelle- Calédonie, de Saint-Pierre-et-Miquelon ou des îles Éparses dans le canal du Mozambique. Encore plus essentiels pour l’avenir : des métaux rares et des nodules polymétalliques semblent enfouis sous les eaux de Wallis-et-Futuna, de la Polynésie française et même de Clipperton.

Le domaine maritime français : une superf icie équivalant à 20 fois la France.

Menace chinoise

Ces ressources potentielles et l’essentiel du domaine maritime français se trouvent donc dans la zone Indo-Pacifique, où chaque grande puissance cherche à gagner des points et des espaces.

C’est d’ailleurs ce qui explique en partie la vive réaction diplomatique de la France, en septembre dernier, après l’abandon de la commande australienne de sous-marins et, plus encore, du partenariat stratégique qui s’était noué avec ce pays. C’est aussi là que la France aurait pu perdre 1,3 million de kilomètres carrés de son domaine maritime si la Nouvelle- Calédonie s’était décidée pour l’indépendance en décembre dernier. Quoi qu’il en soit, la Chine observe tout cela avec beaucoup de gourmandise…