Lesezeit ca. 6 Min.
arrow_back

LES EXPRESSIONS AUTOUR DE LA NOURRITURE (2/3)


Logo von Écoute
Écoute - epaper ⋅ Ausgabe 3/2022 vom 23.02.2022

Artikelbild für den Artikel "LES EXPRESSIONS AUTOUR DE LA NOURRITURE (2/3)" aus der Ausgabe 3/2022 von Écoute. Dieses epaper sofort kaufen oder online lesen mit der Zeitschriften-Flatrate United Kiosk NEWS.

Bildquelle: Écoute, Ausgabe 3/2022

« Haut comme trois pommes »

MOYEN

Si vous avez lu la première partie de cette série de trois articles, vous savez que le français est une langue très imagée et gourmande. Mais ce n’est pas le moment de prendre le melon. Gardez plutôt la pêche. Vous en aurez besoin pour apprendre toutes les expressions savoureuses qui suivent.

La salade

« Raconter des salades », c’est raconter des histoires inventées. « Arrête de me raconter des salades, je sais très bien que tu mens ! »

La pomme

« Tomber dans les pommes », c’est s’évanouir. L’expression « c’est pour ma pomme » signifie « c’est pour moi » quand une situation est plutôt désagréable : « Donc, toi, tu pars en vacances, et tout le boulot, c’est pour ma pomme, c’est ça ? » « Haut comme trois pommes » : tout petit. « Il ne pourra jamais devenir garde du corps, il est haut comme trois pommes. »

Le bifteck

« Défendre son bifteck » (oui, l’orthographe est bien correcte), c’est défendre ses ...

Weiterlesen
epaper-Einzelheft 9,99€
NEWS Jetzt gratis testen
Bereits gekauft?Anmelden & Lesen
Leseprobe: Abdruck mit freundlicher Genehmigung von Écoute. Alle Rechte vorbehalten.
Lesen Sie jetzt diesen Artikel und viele weitere spannende Reportagen, Interviews, Hintergrundberichte, Kommentare und mehr aus über 1050 Magazinen und Zeitungen. Mit der Zeitschriften-Flatrate NEWS von United Kiosk können Sie nicht nur in den aktuellen Ausgaben, sondern auch in Sonderheften und im umfassenden Archiv der Titel stöbern und nach Ihren Themen und Interessensgebieten suchen. Neben der großen Auswahl und dem einfachen Zugriff auf das aktuelle Wissen der Welt profitieren Sie unter anderem von diesen fünf Vorteilen:

  • Schwerpunkt auf deutschsprachige Magazine
  • Papier sparen & Umwelt schonen
  • Nur bei uns: Leselisten (wie Playlists)
  • Zertifizierte Sicherheit
  • Freundlicher Service
Erfahren Sie hier mehr über United Kiosk NEWS.

Mehr aus dieser Ausgabe

Titelbild der Ausgabe 3/2022 von QUE DE HAINE!. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
QUE DE HAINE!
Titelbild der Ausgabe 3/2022 von LE DISSIDENT. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
LE DISSIDENT
Titelbild der Ausgabe 3/2022 von COLOSSE DES OCÉANS. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
COLOSSE DES OCÉANS
Titelbild der Ausgabe 3/2022 von MEILLEUR MAIRE DU MONDE. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
MEILLEUR MAIRE DU MONDE
Mehr Lesetipps
Blättern im Magazin
Bienveillance, empathie et choucroute
Vorheriger Artikel
Bienveillance, empathie et choucroute
HAÏTI
Nächster Artikel
HAÏTI
Mehr Lesetipps

... intérêts. Au-delà du Rhin, on dirait de manière un peu plus pittoresque sich nicht die Butter vom Brot nehmen lassen.

La choucroute

« Pédaler dans la choucroute », c’est pédaler à vide, faire des efforts vains, sans avancer. L’expression date de 1905, quand la voiture-balai du Tour de France, qui ramassait les sportifs fatigués, portait le logo d’une marque de choucroute. Les coureurs au bout du rouleau finissaient dans cette voiture, ce qui leur valait la remarque ironique « qu’ils pédalaient dans la choucroute », sans atteindre l’arrivée. On dit aussi « pédaler dans la semoule », « dans le couscous », « dans le yaourt », ou même « dans la purée ».

La carotte

« La carotte et le bâton » : imaginez que vous vouliez faire avancer un âne qui refuse de faire un pas. Vous avez le choix entre la méthode de l’incitation (lui mettre une carotte sous le nez pour le motiver) ou la punition (lui donner des coups de bâton). « Ce ministre est un bon diplomate, il sait bien manier la carotte et le bâton. » « Marcher à la carotte » signifie agir en étant poussé par l’appât du gain.

Pour dire qu’il n’y a plus aucun espoir, on utilise souvent en français des expressions inspirées des légumes. (Nous avons parlé dans Écoute 2/22 de l’expression « la fin des haricots »). L’expression « les carottes sont cuites » trouve son origine dans la vie des familles modestes d’autrefois, les carottes étant l’aliment du pauvre. Pour parler d’une personne mourante, on disait qu’elle « avait ses carottes cuites ». L’expression « les carottes sont cuites » (ou simplement « c’est cuit ! ») signifie qu’il n’y a plus aucun espoir. Elle est restée dans la mémoire collective des Français. Pendant la Seconde Guerre mondiale, c’était le code utilisé à la radio de Londres pour déclencher des opérations dans les territoires occupés : « Les carottes sont cuites, je répète, les carottes sont cuites. »

« Pédaler dans la choucroute »

L’œuf

L’œuf étant un aliment très courant, on le retrouve dans de nombreuses expressions. « Marcher sur des œufs » signifie agir avec beaucoup de prudence pour ne pas déclencher une situation qu’il vaut mieux éviter. « Tuer dans l’œuf », c’est stopper une action avant même que celle-ci ne se concrétise. Dire à quelqu’un « va te faire cuire un œuf », c’est lui faire comprendre que l’on ne souhaite plus entendre parler de lui. « On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs », car pour atteindre un objectif, il faut quelquefois faire des sacrifices.

L’huile

« Jeter de l’huile sur le feu » : envenimer la situation, provoquer la dispute. « Surtout, n’aborde pas ce sujet pendant notre discussion, ce serait jeter de l’huile sur le feu ! »

La pâte

Nous avons déjà parlé de l’expression « vivre comme un coq en pâte » (leben wie Gott in Frankreich). Mais savez-vous ce que signifie « mettre la main à la pâte » ? C’est participer à un travail. « Si nous voulons respecter les délais, chacun devra mettre la main à la pâte ! »

Le cordon

Un « cordon-bleu » désigne un excellent cuisinier. Sous Henri III, les chevaliers de l’ordre du Saint-Esprit portaient la croix de Malte accrochée à un ruban bleu, couleur de la noblesse. L’expression « cordonbleu » qualifia d’abord une chose d’excellence en général, avant d’être utilisée dans un contexte culinaire. Imaginez qu’aujourd’hui, pour complimenter votre hôte pour ses talents de cuisinier, vous lui disiez : « Tu es une Légion d’honneur ! »

La sauce

« Varier la sauce », c’est varier la présentation de quelque chose, sans en changer le contenu. « Il varie les sauces, mais en réalité, il n’a qu’un seul argument ! » Mais « mettre quelque chose à toutes les sauces » signifie utiliser quelque chose souvent et n’importe comment. « Oh là là, il a déjà raconté cette histoire à toutes les sauces ! » Enfin, « se faire saucer » signifie en argot se faire tremper par la pluie.

Les lentilles

Sur l’affiche officielle du tout nouveau film Kaamelott, une phrase surmonte la photo d’Arthur Pendragon : « Il revient pas pour trier les lentilles » (il n’est pas là pour perdre son temps). Une référence au franc-parler des personnages de la saga.

Mâcher

« Ne pas mâcher ses mots », c’est parler de manière très franche. « Elle n’a pas mâché ses mots et lui a dit en face qu’il ferait mieux de se taire. »

Le petit pois

« Avoir un petit pois dans la tête », c’est être stupide. Rien à voir avec l’histoire de la princesse qui avait passé une nuit épouvantable sur 20 matelas et édredons en plumes, sous lesquels on avait placé un petit pois, pour la tester…

Le poireau

« Faire le poireau », c’est attendre longtemps quelqu’un avec qui on a rendezvous. On peut aussi dire « poireauter ».

Le lard

« Rentrer dans le lard », c’est agresser quelqu’un physiquement ou verbalement. On dit aussi « rentrer dans le chou » ou « rentrer dans le mou ». « Ne pas savoir si c’est du lard ou du cochon », c’est ignorer de quoi il s’agit. « (Se) faire du lard », c’est engraisser en menant une vie oisive. « Une tête de lard », c’est quelqu’un de très têtu.

Le café

« C’est un peu fort de café » signifie que c’est exagéré, presque invraisemblable. « Il paraît que, pour leur mariage, Anne-Marie et Claude veulent atterrir en hélicoptère devant la mairie. C’est un peu fort de café ! »

La patate

Quoi de plus brûlant qu’une pomme de terre cuite à l’eau, tout juste sortie de la casserole ? L’expression très imagée « passer la patate chaude » signifie se débarrasser de quelque chose de gênant. « Ma collègue m’a passé la patate chaude. À moi de prendre la parole dans cette réunion syndicale. » Quant à « avoir la patate », c’est être en pleine forme, de très bonne humeur. On dit également « avoir la frite », « avoir la banane » ou même « avoir la pêche ». Vous n’avez que l’embarras du choix !

La pilule

Nous nous éloignons un petit peu de la nourriture pour nous approcher des médicaments, ces trois expressions métaphoriques contenant le mot pilule étant très utilisées en français : « trouver la pilule amère », c’est vivre une expérience particulièrement désagréable. « Dorer la pilule » : les apothicaires (pharmaciens) du XVII e siècle ont commencé à enrober les pilules de sucre ou d’or pour cacher leur mauvais goût. C’est à cette époque que l’expression « dorer la pilule » est apparue dans le langage courant pour désigner le fait d’enjoliver les choses pour mieux faire avaler la pilule, au propre comme au figuré. Aujourd’hui, la forme pronominale « se faire dorer la pilule » signifie se bronzer pour ne pas rester « blanc comme un cachet d’aspirine »…

Le melon (et la pastèque)

« Avoir le melon » signifie être prétentieux. On dit aussi « avoir la grosse tête ». « Avoir la tête grosse comme une pastèque », c’est avoir la sensation qu’elle va exploser.

L’eau

« Il ya de l’eau dans le gaz » : l’atmosphère est à la dispute, des querelles se préparent. Si vous avez déjà fait déborder une casserole d’eau, vous connaissez ce petit bruit produit par l’évaporation de l’eau qui rappelle un peu une explosion… « Vivre d’amour et d’eau fraîche », c’est vivre avec peu de moyens. « Quand j’étais étudiante, je vivais souvent d’amour et d’eau fraîche. »