Bereits Kunde? Jetzt einloggen.
Lesezeit ca. 9 Min.

SOCIÉTÉ: Cannabis, le triste record français


Écoute - epaper ⋅ Ausgabe 10/2019 vom 07.08.2019

Frankreich hält einen Rekord, auf den man gerne verzichten würde: Nirgendwo sonst in Europa wird so viel Cannabis konsumiert wie in unserem Nachbarland. Mehr über diese Entwicklung erfahren Sie hier.


MOYEN

Mehr dazu finden Sie in Écoute-Plus: www.ecoute.de/ecoute-plus

Artikelbild für den Artikel "SOCIÉTÉ: Cannabis, le triste record français" aus der Ausgabe 10/2019 von Écoute. Dieses epaper sofort kaufen oder online lesen mit der Zeitschriften-Flatrate United Kiosk NEWS.

Bildquelle: Écoute, Ausgabe 10/2019

La consommation de cannabis touche aujourd’hui toutes les générations et toutes les couches de la société française.


Début 2019, les douanes françaises défrayaient la chronique. Pour l’année 2018, elles déclaraient avoir saisi près de 64 tonnes de cannabis sur le territoire. Soit une hausse de près de 40 % par rapport à 2017. Des chiffres ...

Weiterlesen
epaper-Einzelheft 8,99€
NEWS 14 Tage gratis testen
Bereits gekauft?Anmelden & Lesen
Leseprobe: Abdruck mit freundlicher Genehmigung von Écoute. Alle Rechte vorbehalten.

Mehr aus dieser Ausgabe

Titelbild der Ausgabe 10/2019 von ÉDITORIAL:Le cannabis, entre bienfaits et méfaits. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
ÉDITORIAL:Le cannabis, entre bienfaits et méfaits
Titelbild der Ausgabe 10/2019 von PERSONNALITÉ DU MOIS: Raphaël Enthoven. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
PERSONNALITÉ DU MOIS: Raphaël Enthoven
Titelbild der Ausgabe 10/2019 von PETITES NOUVELLES: La réussite par les échecs. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
PETITES NOUVELLES: La réussite par les échecs
Titelbild der Ausgabe 10/2019 von VOYAGE: La Côte d’Azur secrète. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
VOYAGE: La Côte d’Azur secrète
Titelbild der Ausgabe 10/2019 von CHRONIQUE D’UNE PARISIENNE: La réunionite. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
CHRONIQUE D’UNE PARISIENNE: La réunionite
Titelbild der Ausgabe 10/2019 von PARIS SECRET. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
PARIS SECRET
Vorheriger Artikel
HISTOIRE: Napoléon Que reste-t-il du bonapartisme aujourd&…
aus dieser Ausgabe
Nächster Artikel LANGUE
aus dieser Ausgabe

... spectaculaires, mais qu’il faut nuancer: la France étant aussi un pays de transit du trafic de cannabis, une part de ces saisies se destinait à d’autres pays européens. Mais cela ne change rien à l’inquiétante réalité décrite par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). Dans son enquête, parue en avril 2019, ce dernier révèle qu’il n’y a jamais eu autant de fumeurs de cannabis qu’aujourd’hui. Au point de faire de la France le numéro un européen de la consommation de cette drogue illicite et le numéro six mondial.

L’enquête de l’OFDT met au jour une tendance à la hausse de la consommation très nette: parmi les adultes, 45 % déclarent aujourd’hui avoir déjà expérimenté le cannabis. Ils étaient 33 % en 2010. Parmi ces expérimentateurs, 11 % sont aujourd’hui des fumeurs occasionnels, contre 8 % en 2010. Enfin, on dénombre 3,6 % de consommateurs réguliers (plus de dix prises par mois), contre 1,9 % en 2000. Quant aux fumeurs quotidiens, ils étaient 2,2 % des adultes en 2017, contre 1,7 % en 2014.


« 2,2% des adultes fumaient du cannabis chaque jour en 2017, contre 1,7% en 2014. »


Qui fume du cannabis?

Y a-t-il un profil type du consommateur? Il y a une dizaine d’années, la prise de cannabis concernait surtout les jeunes (entre 15 et 25 ans) et les adultes au chômage. Parmi les fumeurs réguliers, le nombre de chômeurs reste deux fois plus élevé que le nombre de ceux occupant un emploi. Mais l’écart entre eux se réduit, car les comportements ont évolué. La « fumette » n’est plus aujourd’hui l’apanage des jeunes générations et progresse fortement chez les personnes de plus de 25 ans, y compris lorsqu’elles occupent un emploi. Au point qu’un actif sur dix se déclare aujourd’hui être un fumeur occasionnel. « La prise de cannabis touche aujourd’hui toutes les générations et toutes les couches de la société: les jeunes comme les vieux, les classes populaires comme les classes aisées », affirme le sociologue David Weinberger, spécialiste des politiques publiques de lutte contre la drogue.

défrayer la chronique
[defʀejelakʀOnik]
• von sich reden machen
saisir [seziʀ]
• beschlagnahmen
soit
• das heißt
la hausse
• der Anstieg
par rapport à
• im Vergleich zu
le trafic
• der Handel
se destiner à
• bestimmt sein für
l’observatoire (m)
hier: die Beobachtungsstelle
l’enquête (f)
• die Untersuchung
révéler
• aufdecken
au point de
hier: so viele, dass
illicite [ilisit]
• illegal
expérimenter
• ausprobieren
occasionnel,le
[OkazjOnɛl]
• Gelegenheitsdénombrer
• zählen
la prise
hier: das Rauchen
l’adulte (m)
• der Jugendliche
l’écart [lekaʀ](m)
• der Abstand
le comportement
• das Verhalten
évoluer
• sich verändern
la fumette
• das Kiffen
l’apanage (m)
• das Vorrecht
l’actif (m)
• der Berufstätige
se déclarer
• zugeben
toucher
• betreffen
la couche
• die Schicht
la classe populaire
• die Arbeiterklasse
aisé,e [eze]
• wohlhabend
affirmer
• behaupten

de CHAKRI BELAÏD


La consommation d’herbe, produit plus naturel que la résine de cannabis et cultivé illégalement en France, est en hausse.


« La “fumette” n’est plus l’apanage des jeunes générations. »


la lutte contre
• die Bekämpfung
la raison première
• der Hauptgrund
se procurer
• sich beschaffen
se situer
• liegen
à proximité de
• in der Nähe von
la résine [ʀezin]
• das Harz
la diffusion
• die Verbreitung
s’accélérer
[sakseleʀe]
• sich beschleunigen
le parrain
• der Pate
le stup(éfiant)
• das Rauschgift
le conteneur
• der Container
dissimulé,e
• versteckt
la culture
• der Anbau
perçu,e comme
• empfunden als
contrairement à
• im Gegensatz zu
coupé,e
• verschnitten
la perception
• die Sichtweise

Pourquoi les Français fument-ils tant?

La raison première, c’est que le cannabis est une drogue facile à se procurer. La France se situe à proximité du Maroc, un des premiers producteurs mondiaux de résine de cannabis (glossaire p. 39). La diffusion de la drogue s’est aussi accélérée avec la hausse des échanges commerciaux. « Le trafic de drogue suit le mouvement de globalisation de l’économie, explique Jérôme Pierrat, journaliste et auteur deParrains de cités, Enquête chez les millionnaires du trafic de stups ( La Manufacture de livres,2014) . Plus on a de conteneurs, plus on a de bateaux, plus on a de cannabis dissimulé qui traverse nos frontières. » Une autre raison est que les cultures de cannabis se sont multipliées sur le territoire français lui-même. Ces plantations illégales satisfont une clientèle de plus en plus attirée par l’herbe de cannabis, perçue comme un produit « naturel », contrairement à la résine, souvent « coupée » avec des produits toxiques. Si les Français consomment autant de cannabis, c’est aussi parce qu’ils en ont une perception positive. À la différence de l’héroïne et de la cocaïne, le cannabis est perçu comme une drogue « douce », supposée ne présenter aucun risque d’addiction. Le mythe du « pétard » inoffensif entre copains pour se détendre a la peau dure… « La plupart des jeunes ignorent que le cannabis est interdit et dangereux, explique David Weinberger. Sa consommation est entrée dans les moeurs, malheureusement. Et le fait qu’aujourd’hui de plus en plus de pays légalisent sa consommation, cela tend à déculpabiliser les fumeurs de cannabis. »

Un milliard d’euros de chiffre d’affaires

Le trafic de cannabis est une activité rentable. À lui seul, il générerait en France près de la moitié du marché des drogues illicites, soit plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires pour 285 tonnes de cannabis en 2010. Pour écouler cette marchandise, plus de 236 000 trafiquants sont à l’oeuvre. Tous opèrent à l’intérieur de réseaux criminels structurés en un système pyramidal, au sommet duquel se trouvent les têtes de réseaux. Ces « patrons » se fournissent principalement au Maroc, achetant à 450 euros le kilo de résine de cannabis. Via l’Espagne, ils font acheminer la drogue jusqu’à la frontière française pour la revendre à des grossistes. Le chiffre d’affaires des têtes de réseaux a été estimé à 466 188 euros en 2010. Les grossistes la transportent sur le sol français et la revendent à des semi-grossistes, qui la revendent aux consommateurs au prix de 7 000 euros le kilo. Ainsi, le prix de vente du cannabis a été multiplié par 15 par rapport à sa valeur d’origine. « C’est une véritable économie parallèle, affirme le sociologue David Weinberger. Aujourd’hui, la vente est dispersée partout en France et s’opère surtout dans les quartiers dits “sensibles” des grandes villes. » Pour atteindre le client sans s’exposer, le semi-grossiste « emploie » une partie des jeunes désoeuvrés de certains quartiers comme vendeurs de rue, guetteurs, comptables, etc. « Pour appâter le client, précise Jérôme Pierrat, les dealers appliquent les méthodes du commerce classique. Ils font des soldes et parfois des petits cadeaux. Dans certaines cités de Marseille, on libère des places de parking pour les clients, souvent servis par la portière de leur voiture comme au McDrive. »

Mais ce trafic a un coût humain. Pour « gagner » des parts de marché, les réseaux de trafiquants se livrent à une concurrence sauvage. Une « guerre commerciale » qui prend la forme de sanglants règlements de compte. Deux films de fiction français,Chouf de Karim Dridi (2016) etShéhérazade de Jean-Bernard Marlin (2018), restituent bien cette réalité.

doux,ce [du,dus]
• sanft
supposé,e
• von dem, der man
annimmt
l’addiction [ladiksjɔ](f)
• die Sucht
le pétard [petaʀ]
• der Joint
inoffensif,ve
• harmlos
se détendre
• sich entspannen
avoir la peau dure
• nicht totzukriegen sein
être entré,e dans les
moeurs
• als normal gelten
déculpabiliser
• das Schuldgefühl
nehmen
le chiffre d’affaires
• der Umsatz
écouler
• verkaufen
le trafiquant
• der Drogendealer
être à l’oeuvre
• am Werk sein
le réseau [ʀezo]
• das Netzwerk
le sommet
• die Spitze
se fournir
• sich eindecken
acheminer [aSəmine]
• befördern
le semi-grossiste
• der Zwischenhändler
par rapport à
• im Vergleich zu
l’économie (f) parallèle
• die Schattenwirtschaft
affirmer
• behaupten
disperser [dispɛʀse]
• aufteilen
s’opérer
• erfolgen
atteindre
• erreichen
désoeuvré,e [dezoevʀe]
• untätig
le guetteur [gɛtoeʀ]
• der Späher
le comptable [kɔtabl]
• der Buchhalter
appâter
• ködern
faire des soldes
• einen Schlussverkauf
veranstalten
la cité
• das Viertel
libérer
• frei machen
servi,e
• bedient
la portière [pOʀtjɛʀ]
• die (Auto)Tür
le coût humain
• die menschlichen
Kosten
la part de marché
• der Marktanteil
sanglant,e
• blutig
le règlement de compte
[ʀɛgləmãdəkɔt]
• der Vergeltungsakt
restituer [ʀɛstitɥe]
• wiedergeben

LA CULTURE DE CANNABIS EN FRANCE

La cultureindoor (en intérieur) prend de l’ampleur en France. Ainsi, le service des douanes a confisqué en 2017 près de 140 000 plants de cannabis sur le territoire. En février 2011, la police découvrait un entrepôt en banlieue parisienne où une organisation criminelle asiatique se livrait à la culture du cannabis. Près de 700 pieds y étaient cultivés en pot sous une lumière artificielle.

la culture
• der Anbau
prendre de l’ampleur
• sich ausweiten
le service des douanes
• das Zollamt
le plant
• der Setzling
le territoire
hier: das Staatsgebiet
l’entrepôt (m)
• das Lager
la banlieue [bãljø]
• der Vorort
se livrer à
• sich widmen
le pied [pje]
hier: die Pflanze
le pot [po]
• der Topf

LES DOMMAGES CAUSÉS PAR LE CANNABIS

Fumer de l’herbe ou de la résine de cannabis entraîne en général une légère euphorie, un sentiment de bien-être. Mais il provoque aussi une somnolence, des troubles de l’attention et de la coordination des mouvements, voire des hallucinations. Une étude publiée par l’OFDT en 2011 révélait que 7 % des conducteurs impliqués dans un accident de la route mortel étaient positifs au cannabis. Ce qui représente entre 170 à 190 décès par an!

Ce qu’on sait encore moins, c’est qu’à long terme, une consommation régulière conduit à des troubles de la mémoire, de l’apprentissage, une fatigue physique et intellectuelle, et une humeur dépressive. Pire, il est aujourd’hui avéré qu’un niveau de consommation élevé de cannabis augmente le risque de dépendance psychique. « Quand on commence très jeune et qu’on fume régulièrement des pétards, on peut tomber dans l’addiction, explique David Weinberger. Cela a un impact sur le développement du cerveau et pénalise la vie sociale, scolaire et professionnelle. C’est un vrai problème de santé publique. » Ces risques d’addiction sont d’autant plus élevés que les trafiquants vendent désormais des résines de cannabis plus fortes en tétrahydrocannabinol (THC), le principe psychoactif de la plante. « Avant, le cannabis du Maroc avait un taux de 6 à 8 % de THC, précise Jérôme Pierrat. Pour gagner des parts de marché face à la concurrence, les producteurs marocains ont augmenté le taux de THC de leurs plants à plus de 20 %. »

le dommage
• der Schaden
entraîner
• führen zu
le bien-être
[bjɛnɛtʀ]
• das Wohlbefinden
la somnolence
• die Schläfrigkeit
les troubles (m)
de l’attention
• die Aufmerksamkeitsstörungen
impliqué,e dans
• verwickelt in
l’accident (m) de
la route
• der Autounfall
représenter
• bedeuten
le décès [desɛ]
• der Tote
à long terme
• langfristig
de l’apprentissage
• Lernla
fatigue
• die Erschöpfung
l’humeur (f)
• die Gemütslage
pire
• schlimmer
noch
avéré,e
• erwiesen
la dépendance
• die Abhängigkeit
tomber dans
l’addiction
• süchtig werden
l’impact (m)
• die Auswirkung
le cerveau
• das Gehirn
pénaliser
• schädigen
la santé publique
• die öffentliche
Gesundheit
désormais
• jetzt, derzeit
le principe
psychoactif
[psikoaktif]
• der Wirkstoff
le taux [to]
• der Gehalt
face à
• angesichts

GLOSSAIRE

• Cannabis: c’est l’appellation botanique de la plante de chanvre. L’espèce la plus répandue est leCannabis sativa . Il se consomme essentiellement sous deux formes:
• l’herbe: ce sont les feuilles, les tiges, les graines et les fleurs séchées de la plante. Pour la fumer, les consommateurs la mélangent à du tabac et roulent le tout en cigarette.
• le haschich: c’est une résine issue des feuilles et des fleurs de la plante femelle de cannabis. Elle se présente sous la forme de plaques compressées de couleur verte, brune ou jaune. Le haschich est fréquemment mélangé avec d’autres substances plus ou moins toxiques, comme le cirage ou la paraffine. La résine se fume avec du tabac.
• Fumer de la « marijuana » (argot mexicain), de la « beuh », de la « ganjah » (terme indien): fumer de l’herbe.
• Fumer du « shit » (argot anglais), du « teuch » (shit en verlan): fumer du haschich.
• Un « joint », un « pétard », un « stick »: il s’agit d’une cigarette, souvent de forme conique, roulée dans des feuilles de tabac et composée de résine ou d’herbe mélangée à du tabac.
• Vendre des « barrettes », des « tablettes », des « savonnettes »: vendre de la résine de cannabis.

la plante de chanvre
• die Hanfpflanze
l’espèce (f)
• die Art
répandu,e
• verbreitet
l’herbe [lɛʀb](f)
• das Gras
la tige
• der Stängel
la graine
• der Samen
la résine
• das Harz
femelle [fəmɛl]
• weiblich
la plaque
• die Platte
compressé,e
• gepresst
le cirage
• die Schuhwichse


Fotos: Tunatura, Boltenkoff/iStock.com (2)

Fotos: Roman Didkivskyi, digihelion/iStock.com (2)