Bereits Kunde? Jetzt einloggen.
Lesezeit ca. 6 Min.

SOCIÉTÉ: Citroën fête ses 100 ans


Écoute - epaper ⋅ Ausgabe 6/2019 vom 08.05.2019

Der Fahrzeughersteller Citroën feiert im Juni 2019 100-jähriges Bestehen. Eine gute Gelegenheit, um auf ein Jahrhundert französischer Geschichte auf vier Rädern zurückzublicken.


Artikelbild für den Artikel "SOCIÉTÉ: Citroën fête ses 100 ans" aus der Ausgabe 6/2019 von Écoute. Dieses epaper sofort kaufen oder online lesen mit der Zeitschriften-Flatrate United Kiosk NEWS.

Bildquelle: Écoute, Ausgabe 6/2019

André Citroën a révolutionné non seulement l’industrie et l’automobile, mais aussi la publicité.


Quand on regarde la France dans le rétroviseur, difficile de ne pas voir une Citroën dans le paysage. En 100 ans, la marque aux chevrons a imposé ses modèles comme autant de repères historiques. Des raids automobiles intercontinentaux des années 1920 aux victoires en rallye de Sébastien Loeb, l’entreprise Citroën a transporté les ...

Weiterlesen
epaper-Einzelheft 8,99€
NEWS 14 Tage gratis testen
Bereits gekauft?Anmelden & Lesen
Leseprobe: Abdruck mit freundlicher Genehmigung von Écoute. Alle Rechte vorbehalten.

Mehr aus dieser Ausgabe

Titelbild der Ausgabe 6/2019 von ÉDITORIAL: La tapisserie de Bayeux, tout un symbole. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
ÉDITORIAL: La tapisserie de Bayeux, tout un symbole
Titelbild der Ausgabe 6/2019 von PERSONNALITÉ DU MOIS: AGATHE SANJUAN. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
PERSONNALITÉ DU MOIS: AGATHE SANJUAN
Titelbild der Ausgabe 6/2019 von VOYAGE: Le canal du Midi une aventure au rythme de l’eau. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
VOYAGE: Le canal du Midi une aventure au rythme de l’eau
Titelbild der Ausgabe 6/2019 von VOYAGE: De Toulouse à Agde : le canal du Midi en 12 sites clés. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
VOYAGE: De Toulouse à Agde : le canal du Midi en 12 sites clés
Titelbild der Ausgabe 6/2019 von VOYAGE: Interview avec Jacques Noisette. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
VOYAGE: Interview avec Jacques Noisette
Titelbild der Ausgabe 6/2019 von VOYAGE: Voyage au fil du canal : le tourisme fluvial. Zeitschriften als Abo oder epaper bei United Kiosk online kaufen.
VOYAGE: Voyage au fil du canal : le tourisme fluvial
Vorheriger Artikel
PARIS SECRET
aus dieser Ausgabe
Nächster Artikel SCIENCES: Les océans, ressources d’avenir
aus dieser Ausgabe

... Français dans de nombreux modèles d’automobiles : Traction Avant, 2CV, DS, Ami 6, Dyane, GS, CX ou encore Picasso. La marque a su concevoir des voitures certes, mais aussi nourrir l’imaginaire en créant des « évènements Citroën », en innovant en matière de publicité, en s’imposant au cinéma (encadré p. 36), ou encore en fournissant la voiture de fonction de plusieurs présidents de la République.

Un créateur infatigable

Au début du XXe siècle, les usines d’André Citroën (1878-1935) sont implantées dans le 15e arrondissement de Paris, quai de Javel, aujourd’hui rebaptisé « quai André-Citroën ». Derrière l’ingénieur, c’est surtout l’industriel qui a marqué son temps. Fasciné par les méthodes d’Henry Ford, le polytechnicien a commencé dans la production de masse d’engrenages (d’où les chevrons, symboles de la marque Citroën), puis d’obus pendant la Première Guerre mondiale, avant de se lancer dans un nouveau projet : l’automobile. Ses usines ont, pour la première fois en Europe, produit des véhicules en série, moins chers, qui n’étaient plus réservés aux classes aisées. Un peu plus de 28 000 Citroën type A seront construites de 1919 à 1921.

Constamment motivé par les défis techniques, André Citroën organise, en 1922, la traversée du Sahara en auto. Puis, en 1924, il lance la « croisière noire » à travers l’Afrique, à bord d’un nouveau modèle : l’autochenille. Vient ensuite la mythique « croisière jaune » à travers l’Asie en 1931 et, enfin, la « croisière blanche » en Alaska, en 1934.

André Citroën révolutionne non seulement l’industrie et l’automobile, mais aussi la publicité. En 1922, à la veille du Salon Automobile de Paris et dans le but de promouvoir sa dernière création, la « Trèfle », il fait écrire sur une longueur de cinq kilomètres le mot « Citroen » dans le ciel, avec la fumée d’un avion.

1919

C’est le début de la production en série de la Citroën type A, la première automobile pour tous. 28 000 exemplaires sortiront des usines du quai de Javel à Paris jusqu’en 1921.

1935

La célèbreTraction Avant. Ici, avec un de ses fans, l’acteur anglais Rupert Davies qui a incarné l’inspecteur Maigret dans une série télévisée de la BBC dans les années 1960.

1925

La tour Eiffel est transformée en « tour Citroën » à l’occasion de l’Exposition internationale des Arts décoratifs.

1931

André Citroën lance la « croisière jaune », une traversée de l’Asie à bord de l’autochenille. Ici, au Cachemire

1948

La 2CV, modèle très populaire produit à plus de cinq millions d’exemplaires jusque dans les années 1990

En 1925, cet admirateur de Gustave Eiffel (qui lui a donné envie de devenir ingénieur) et de Jules Verne (dont il admirait les aventures) transforme la tour Eiffel en « tour Citroën ». Pour l’ouverture de l’Exposition internationale des Arts décoratifs, le monument affiche, en lettres lumineuses, le nom du constructeur automobile sur 30 mètres de haut, révélant son patronyme aux visiteurs du monde entier. Tout au long de sa carrière, André Citroën organisera des évènements afin d’exhiber sa marque et ses voitures.

Mais la communication ne fait pas tout. Les usines Citroën feront finalement faillite en décembre 1934. En effet, les innovations successives, pas toujours bien vendues, ont ruiné l’entreprise. Le principal créancier de Citroën, la firme Michelin, prend alors les commandes de l’entreprise.

Le rassemblement du siècle

André Citroën meurt l’année suivante, à l’âge de 56 ans. Mais la saga Citroën continue. La marque lance la Traction Avant, l’une des premières voitures à comporter des roues avant motrices. Elle devient la voiture la plus populaire de France durant les années 1930. La Traction équipe l’armée française, et durant la Seconde Guerre mondiale, elle est utilisée tant par les résistants que par l’occupant. Sans cesse perfectionnée, la Traction va toutefois céder la place à la DS, au début des années 1950. Ce modèle est dessiné par le designer italien Flaminio Bertoni, comme tous les véhicules étonnants de Citroën (la 2CV, l’Ami 6 à vitre arrière inclinée vers l’intérieur,…). La DS est restée célèbre pour ses formes élancées. Accessible aux cadres et aux classes moyennes, elle est devenue dans les années 1960-1970 un symbole de réussite, celui des trente glorieuses, mais aussi de la France elle-même, puisque le général de Gaulle l’avait adoptée.

1955

Début de la commercialisation de la légendaire DS. Ici, avec le général de Gaulle à Marseille en 1958

1970

La Citroën SM, voiture de prestige produite à 13 000 unités pendant 5 ans

1974

Lancement de la production de la Citroën CX. Un an plus tard, en 1975, elle sera élue voiture de l’année.

1961

La Citroën Ami 6, aussi appelée « 3CV », a été produite à plus d’un million d’exemplaires de 1961 à 1969.

2009

La Citroën C3 Picasso, un « minispace » fabriqué à 500 000 exemplaires jusqu’en

2017

Cette année-là, au salon automobile de Francfort, la Citroën C3 Aircross (un SUV compact et connecté) fait partie des stars.

2003

Interprétation moderne de la 2CV, la Citroën C3 Pluriel, avec son toit à ouverture électrique, a reçu le titre de « Cabriolet de l’année » au Salon de Genève en 2003.

La marque aux chevrons doit aussi son succès à un autre modèle devenu emblématique : la 2CV. Ce modèle, extrêmement populaire, est produit de 1948 jusqu’aux années 1990. Tout comme en Italie où Vespa avait eu pour consigne de concevoir un deux-roues « capable de transporter un curé en soutane », en France, la 2CV devait pouvoir emmener « deux cultivateurs en sabots, 50 kg de pommes de terre ou un petit tonneau à une vitesse de 60 km/h pour une consommation de 3 litres au 100 » ! Un cahier des charges qui peut faire sourire à notre époque, mais qui a été respecté aussi longtemps que la France est restée rurale. Depuis, l’économie de la France a tangué comme une 2CV. Citroën a été rachetée par Peugeot, DS est devenue une marque à part entière, et des modèles comme la Méhari, la 3CV, l’Ami 6 ou la Xantia ont rejoint les musées. Une autre façon d’immortaliser la marque.

En juin, lors de son anniversaire, 100 modèles représentatifs des 100 ans de Citroën seront exposés dans une rue – probablement parisienne. Et du 19 au 21 juillet, le « Rassemblement du siècle » réunira 11 000 collectionneurs et 50 000 passionnés autour de véhicules anciens sur le site de La Ferté-Vidame, en Eure-et-Loir.

STARS DU GRAND ÉCRAN

Certaines voitures ont crevé l’écran et restent associées à des stars de cinéma, comme la 2CV et une de ses conductrices, soeur Clotilde. La religieuse en cornette, folle du volant, a fait le bonheur des spectateurs de la série de filmsLe Gendarme de Saint-Tropez , dans les années 1960-1980. Malgré sa conduite effrayante à travers les chemins de la Côte d’Azur, elle a eu beaucoup de chance sur la route, un miracle sans doute…
DansLe Corniaud (1965), Antoine, interprété par Bourvil, part en vacances à bord d’une 2CV. Mais sa voiture éclate en morceaux, heurtée par la voiture de luxe de monsieur Saroyan, joué par Louis de Funès. Personne n’imaginerait une Mercedes se casser ainsi au premier accident… Mais une 2CV, cela reste crédible, car la voiture se laissait facilement démonter et remonter. Dans bien des films, Louis de Funès se retrouve au volant de l’autre légende de Citroën : la DS. Parfois, elle se fait amphibie en plongeant dans la Seine, comme dansLe Grand restaurant (1966), d’autres fois, elle se transforme en avion, comme dansFantômas (1964). De temps en temps il arrive que la réalité dépasse la fiction : assis avec sa femme à l’arrière d’une DS19, le général de Gaulle échappe, en 1962, à un nouvel attentat : « Cette fois, c’était tangent ! », aurait déclaré le général miraculeusement épargné par les balles qui ont criblé la voiture présidentielle. Une vraie réplique de cinéma !


Fotos: National Motor Museum/Heritage Images, Boyer/Roger Viollet, Royal Geographical Society, Hulton Archive/Getty Images (4), Jakob Kamender/Alamy Stock Photo, DR

Fotos: action press (2); Tom Wood/Alamy Stock Photo; Collection Christophel/mauritius Images (1) National Motor Museum (2), Sean Gallup/Getty Images (3); Philippe Petit, Jack Garofalo/Paris Match via Getty Images (2)